Accueil   Réflexions d'actu   Lu, vu, entendu   Côté Privé   Côté public   Tout savoir   Écrits 
     
A la une
 Qui est Bruno Mégret
 Son parcours politique
 Ses options de A à Z
 Son autobiographie
 Ses ouvrages
 Découvrez le site du MNR

  Contacter Bruno Mégret

De A à Z, le 23/09/2003
COMMUNAUTARISME

Du fait de la mondialisation et des migrations, notre pays voit s’organiser un certain nombre de communautés ethniques ou religieuses. Est-ce que ce communautarisme ne permet pas au fond une meilleure intégration de tous et ne mériterait-il pas d’être pris en compte dans notre pays et organisé comme tel ?

Non, je crois au contraire que le communautarisme doit être combattu. Car ce phénomène conduit tout droit à l’éclatement de notre nation, sans construire par ailleurs quoi que ce soit de solide et de fécond susceptible de la remplacer.

Le communautarisme,
comme fruit de l’immigration

Or, le danger est réel car, c’est vrai, le communautarisme se développe aujourd’hui en France. Il est d’abord le produit de l’immigration massive que les dirigeants de notre pays ont laissée se développer sans oser la contrôler ni la maîtriser. Le résultat est aujourd’hui inquiétant : beaucoup d'immigrés ne s’assimilent plus comme par le passé au sein d’un corps national fort et sûr de lui. Un grand nombre d'entre eux ne s’intègrent même pas, car ils cherchent maintenant à reconstituer sur notre sol le mode de vie du pays d’origine, le confort matériel en plus.

Or, tous ces immigrés possèdent, par un biais ou par un autre, la nationalité française. Bien que citoyens, ils se constituent en communautés distinctes de la communauté nationale, fondées exclusivement sur le pays d’origine ou sur la religion.

Le communautarisme,
comme fausse réponse à l’immigration

En retour, les Français de souche sont de plus en plus nombreux à ressentir leur appartenance nationale comme un lien ténu qui possède d’autant moins de sens qu’il doit être partagé avec des gens qui n’ont rien de commun avec eux.

Et certains, encore minoritaires mais en nombre croissant, sont dès lors tenter de se réfugier eux aussi dans un communautarisme d’une autre nature. Un communautarisme qui rejette la nation et cherche à ériger les provinces ou les terroirs en petites nations. S'ils ne peuvent plus être fiers d’être français, ils se sentent au moins fiers d’être bretons, corses ou basques.

Une menace pour la république et la nation
Ce processus est, à mes yeux, extrêmement préoccupant pour notre avenir, c’est-à-dire pour celui de la France et des Français. D’abord parce que la communautarisation de notre pays serait une destruction de la république et de la nation, laquelle s’est forgée au fil des siècles autour du principe d’unité. Soulignons, en passant, que la démocratie ne peut plus fonctionner si des clivages communautaires viennent se substituer aux antagonismes politiques car, dans ce cas, le principe du suffrage universel conduit à la domination de la communauté la plus nombreuse ou la mieux organisée. J’ajoute aussi que l’échelon communautaire conduit à l’occultation du politique et donc à l’impuissance et à la soumission. Qui peut croire qu’une Bretagne ou une Corse indépendante pourrait mieux se faire respecter que la France dans un monde de plus en plus mondialisé ?

Le vecteur de l’islamisation
En réalité, ce processus de communautarisation, s’il devait se développer, serait donc instable et, par nature, transitoire. Si la nation devait éclater en communautés à la fois territoriales, ethniques et religieuses, gageons que la communauté islamique l'emporterait sur les autres pour leur imposer son ordre politique.

Le communautarisme comme levier de l’islamisation de la France ? La question mérite, en tout cas, d’être posée. Et le mieux, là encore, serait d’éviter de prendre des risques inutiles et de défendre les principes d’unité et de cohésion qui ont fait, au cours des siècles, la force de notre nation. Je suis pour l’unité de la France.

Imprimer cet article  


  Civilisation
  Communautarisme
  Droite
  État
  États-Unis
  Europe
  Extrême-droite
  Femmes
  Gauche
  Immigration
  Islam
  Israël
  Libéralisme
  Mondialisation
  Nation
  Racisme
  République
  Social
  Turquie


   www.Bruno-Megret.com > Tout savoir > De A à Z Remonter en haut de page