Accueil   Réflexions d'actu   Lu, vu, entendu   Côté Privé   Côté public   Tout savoir   Écrits 
     
A la une
 Qui est Bruno Mégret
 Son parcours politique
 Ses options de A à Z
 Son autobiographie
 Ses ouvrages
 Découvrez le site du MNR

  Contacter Bruno Mégret

De A à Z, le 23/09/2003
ISLAM

L’islam est aujourd’hui la deuxième religion de France. Et le nombre des musulmans ne cesse d’augmenter dans notre pays. Or, la liberté de culte est un droit fondamental. Comment, dès lors, pouvez-vous vous opposer à l’islam ?

Je ne suis pas contre l’islam, je suis contre l’islamisation de notre pays.

Le respect de toutes les religions
Il faut en effet être particulièrement clair sur cette question très sensible. La liberté de culte, le droit d’honorer le dieu de son choix constitue, bien sûr, un droit essentiel et je le respecte pleinement. Je ne mets donc nullement en cause le droit des musulmans actuellement présents en France à pratiquer leur religion. Et c’est d’ailleurs bien ce qu’ils font. Personne ne leur conteste ce droit. Ils ne sont nullement empêchés de pratiquer. Le problème n’est donc pas là.

Les religions sont porteuses de civilisation
Le problème, c’est que les religions sont porteuses de civilisation et donc de valeurs, de pratiques, de coutumes, voire de lois qui vont bien au-delà de l’exercice d’un culte, car elles mettent en jeu une conception de l’homme et du monde qui affecte, non seulement les croyants, mais tous les membres d’une société, qu’ils soient ou non pratiquants. Ainsi notre civilisation européenne est-elle profondément imprégnée de christianisme. Il suffit de se promener dans nos villes et nos campagnes marquées de cathédrales, de calvaires ou de chapelles. Il suffit d’observer notre calendrier ou d’examiner nos lois, nos traditions et nos fêtes.

De la même façon, l’islam est porteur d’une civilisation qui a toute sa beauté et sa grandeur, qui constitue l’armature culturelle de nombreux peuples dans le monde et qui, à ce titre, mérite notre respect. Mais force est de constater que la civilisation islamique véhicule une autre conception de l’homme, de Dieu, du monde et de ses règles et qu’elle n’est pas, de ce fait, compatible avec notre propre civilisation.

L’islam est incompatible avec
les valeurs de notre civilisation

Ainsi, par exemple, les femmes ne jouissent pas dans le monde musulman des mêmes droits et de la même considération que dans le monde européen. La polygamie y est de règle, les femmes doivent être voilées et se trouvent en permanence soumises aux hommes, parfois dans leur existence même.

Par ailleurs et c’est bien connu, la religion musulmane ne fait pas la différence entre le spirituel et le temporel. Il n’y a pas dans le monde islamique cette notion, si importante chez nous, selon laquelle il faut “rendre à César ce qui est à César et à Dieu ce qui est à Dieu”. Dès lors, la loi islamique n’est pas qu’une loi religieuse, elle a la prétention d’être la loi tout court.

J’ajoute que la religion musulmane comporte une dimension offensive et violente. Mahomet était un guerrier, le développement de l’islam s’est fait essentiellement par des guerres de conquête, le djihad est prôné par le Coran et, aujourd'hui, l’islam est partie prenante dans la majorité des conflits que connaît notre planète, que ce soit en Bosnie, au Kosovo, au Soudan, en Palestine, en Tchétchénie, au Cachemire ou en Indonésie. Sans parler du terrorisme islamique qui frappe partout dans le monde, y compris en Europe et aux États-Unis.

Le danger d’islamisation
Voilà pourquoi il ne faut pas se mettre la tête dans le sable et refuser la réalité : le développement de l’islam en France pose problème. Et, d’ailleurs, tous les responsables de bonne foi ne peuvent qu’en convenir. L’islam est chez nous dans une posture de conquête. Beaucoup de musulmans en France n’admettent pas nos lois et nos traditions, ils veulent les changer pour les adapter à leur religion. Ils entendent imposer le port du tchador pour leurs femmes et leurs filles aussi bien à l’école que dans les entreprises et les services publics. Ils veulent nous faire accepter leurs interdits alimentaires et leurs tabous. Déjà, la sécurité sociale prend en compte implicitement les cas de polygamie et les principes de la laïcité républicaine sont battus en brèche un peu partout.

La défense de notre civilisation européenne
de tradition chrétienne

Aussi, je le dis avec force, si la France ne résiste pas vigoureusement à ce processus d’islamisation, elle va connaître une grande régression de sa civilisation et de ses valeurs. Elle va aussi avoir à subir sur son sol de violents antagonismes entre communautés. Bref, elle risque d’être destabilisée par une culture qui lui est tout à fait étrangère.

Il faut donc affirmer avec conviction notre propre identité et redonner vigueur aux valeurs de notre civilisation européenne de tradition chrétienne, valeurs dont nous devons être fiers et que nous devons défendre avec assurance.

Dans cet esprit, il me paraît vital de rétablir avec fermeté tous nos principes et notamment celui de la laïcité, selon lequel la pratique religieuse appartient à la sphère privée. L’islam n’a pas sa place en France dans la sphère publique
Imprimer cet article  


  Civilisation
  Communautarisme
  Droite
  État
  États-Unis
  Europe
  Extrême-droite
  Femmes
  Gauche
  Immigration
  Islam
  Israël
  Libéralisme
  Mondialisation
  Nation
  Racisme
  République
  Social
  Turquie


   www.Bruno-Megret.com > Tout savoir > De A à Z Remonter en haut de page