Accueil   Réflexions d'actu   Lu, vu, entendu   Côté Privé   Côté public   Tout savoir   Écrits 
     
A la une
 Qui est Bruno Mégret
 Son parcours politique
 Ses options de A à Z
 Son autobiographie
 Ses ouvrages
 Découvrez le site du MNR

  Contacter Bruno Mégret

Discours, le 19/11/2005
Préparons la relève
Discours au Conseil national du MNR


Nos idées progressent de plus en plus, elles ont le vent en poupe. La classe politique est en crise, la gauche n'a plus rien à proposer, l'UMP est en échec permanent, quant à Le Pen, il est au bout de son parcours et n'incarne plus aucun avenir ni aucun espoir. Or les Français n'en peuvent plus, ils ne veulent plus du système politique, ils aspirent à autre chose, ils attendent une force nouvelle, crédible, qui parle vrai, qui soit porteuse de convictions, de courage et de lucidité. Nous pouvons être cette force de renouveau qui permettra à notre pays de connaître un sursaut.
Suite  >>  

Discours, le 28/08/2005
La crise des fauteurs de crise
Discours de clôture de l'université d'été du MNR


''L'intégration ça marche'', ''l'Europe est notre avenir'' et ''la mondialisation est bénéfique'', telles sont les trois idées fondamentales qui organisent tout dans notre pays. Or ces ides sont des idées fausses. Tout l'édifice politique et intellectuel de la pensée unique repose donc sur du vent. Quant aux hommes, Les politiques n'ont plus aucun pouvoir. La prétendue élite dirigeante, responsable de tous les échecs de notre pays, a perdu toute légitimité. Ce sont les médias qui exercent le plus de pouvoir et en leurs sein, les plus puissants sont les saltimbanques, les Ardisson, les Coué, les Ruquier, les Fogiel, les Zéro. Le fou du roi est monté sur le trône et continue à faire le pitre. Les fauteurs de crise sont actuellement en pleine crise. Ceux qui, au fil des décennies écoulées, ont provoqué le déclin de notre pays sont aujourd'hui eux même en déclin.
Suite  >>  

Discours, le 24/05/2005
Votez non à la constitution pour une Europe européenne, indépendante et puissante

L'entreprise bruxelloise est trompeuse car elle ne mène pas à l'Europe. Il ne faut pas pour autant demander l'isolement et le repli dans une démarche passéiste et ringarde. Nous devons proposer une autre voie pour l'Europe : l'Europe européenne, indépendante et puissante. Le non peut être l'occasion d'un grand virage qui nous ferait tourner le dos au déclin, à la soumission, aux repentances, à la dilution, à la misère et aux injustices. Les Français peuvent prendre l'initiative de lancer ce grand mouvement de renaissance en disant non à la classe politique, non à l'abaissement de la France, non à la destruction de l'Europe, non à la Turquie, non à la constitution, non au référendum !
Suite  >>  

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14

  Au revoir
  Départ de Bruno Mégret
  Toujours utile à la France
  La rupture ou le simulacre
  Réussir 2007
  L'autre scénario pour 2007
  Préparons la relève
  La crise des fauteurs de crise
  Votez non à la constitution
  Quand l'UMP vire au rose
  Pour le retour du politique
  Le MNR, le renouveau
  Les lignes de fracture
  La nouvelle donne politique
  Tenir, durer et gagner
  Vœux pour une vraie droite
  Sans extrêmisme ni laxisme
  Soutien à l'armée française
  La volonté de gouverner
  Le retour de l'histoire
  Les dangers de l'islamisation
  Fermez Sangatte
  Le choc des civilisations
  Un projet pour la France
  Déclaration de Saint Denis
  L'Europe face à l'islamisme
  Riposte au 11 Septembre
  Remettre de l'ordre en France
  Liberté et démocratie
  La relève à droite
  Pour que vive la France
  Rétablir la sécurité
  Non au désordre
  Pour la nation et la république
  Tradition et modernité
  Discours à la jeunesse
  L'atout agricole de la France
  Une vraie politique étrangère
  Pour l'Europe de la puissance
  L'excellence pour l'université


   www.Bruno-Megret.com > Écrits >  Remonter en haut de page