Accueil   Réflexions d'actu   Lu, vu, entendu   Côté Privé   Côté public   Tout savoir   Écrits 
     
A la une
 Qui est Bruno Mégret
 Son parcours politique
 Ses options de A à Z
 Son autobiographie
 Ses ouvrages
 Découvrez le site du MNR

  Contacter Bruno Mégret

La Flamme

Sommaire:
Introduction
1ere partie: les instruments du déclin
Chapitre 1: le socialisme nouveau
Chapitre 2: le cosmopolitisme militant
Chapitre 3: le matérialisme triomphant
Chapitre 4: le totalitarisme larvé
2eme partie: les atouts du combat national
Chapitre 5: les mutations politiques
Chapitre 6: la question des valeurs
3eme partie: les leviers du renouveau
Chapitre 7: l’identité
Chapitre 8: la fraternité
Chapitre 9: les libertés
Chapitre 10: la puissance
Chapitre 11: l’action
Conclusion



1ere partie : les instruments du déclin
Comme un arbre
coupé de ses racines


La France est-elle en déclin? Telle est la question qu'on ne peut manquer de se poser en cette fin du XXe siècle. Après tout, les civilisations sont mortelles, Paul Valéry l'a dit, et notre patrie pourrait bien s'engager dans cette voie funeste où se sont déjà engloutis tant de peuples et de nations.

Comment l'état actuel de notre pays ne nous ferait-il pas songer à cette triste perspective? Autrefois présent sur tous les continents, reconnu et respecté, fier de ses arts, de sa science et sûr de sa puissance, notre peuple est aujourd'hui replié sur lui-même. Condamné à subir l'influence des autres, doutant de ses valeurs, oublieux de son identité, culpabilisé au point de perdre sa fécondité et sa vitalité, il semble s'être dissous en une masse d'individus moutonniers préoccupés de leurs seuls plaisirs, indifférents aux autres comme aux événements.

En réalité, notre nation a été contaminée par le virus du déracinement dont les effets dévastateurs s'attaquent aussi bien à sa chair qu'à son esprit. Aujourd'hui, des idéologies sournoises, dissimulées derrière le masque avenant des bons sentiments, s'emploient méthodiquement à couper les attaches de notre peuple et à effacer sa mémoire. Nous en distinguerons quatre.

Reconverti aux vertus vénéneuses du mondialisme, le socialisme s'insinue dans tous les rouages de notre société.

Le cosmopolitisme, de plus en plus vigoureux, s'applique à priver nos concitoyens de leurs références ethniques et culturelles.

Le matérialisme, consacré par l'épanouissement de la société marchande, nivelle les valeurs et sape les institutions.

Enfin, notre peuple, pourtant profondément sain, est aujourd'hui soumis à un totalitarisme larvé qui lui interdit tout réflexe d'autodéfense et de survie.

La France est comme un arbre qui s'étiole. Comment s'en étonner? On lui coupe ses racines!



   L'Autre scénario
   La France à l'endroit
   Le Chagrin et l'espérance
   La Nouvelle Europe
   La Troisième voie
   L'Alternative Nationale
   La Flamme

   www.Bruno-Megret.com > Ecrits > Ouvrages Remonter en haut de page