Accueil   Réflexions d'actu   Lu, vu, entendu   Côté Privé   Côté public   Tout savoir   Écrits 
     
A la une
 Qui est Bruno Mégret
 Son parcours politique
 Ses options de A à Z
 Son autobiographie
 Ses ouvrages
 Découvrez le site du MNR

  Contacter Bruno Mégret

Troisième partie : Pour l'avenir du peuple français

Economie (mesures n° 367 à 402)

 Valeurs (n° 1 à 18)
 Culture (n° 19 à 43)
 Ecole (n° 44 à 86)
 Environnement (n° 87 à 132)
 Immigration (n° 133 à 172)
 Diplomatie (n° 173 à 194)
 Europe (n° 195 à 218)
 Défense (n° 219 à 241)
 Sécurité (n° 242 à 272)
 Justice (n° 273 à 298)
 Etat (n° 299 à 312)
 Provinces (n° 313 à 330)
 République (n° 331 à 366)
 Economie (n° 367 à 402)
 Fiscalité (n° 403 à 422)
 Agriculture (n° 423 à 454)
 Emploi (n° 455 à 473)
 Fraternité (n° 474 à 497)
 Protection sociale (n° 498 à 517)
 Santé (n° 518 à 541)
 Famille (n° 542 à 562)

ECONOMIE

LE MARCHÉ LIBRE

367. Laisser faire la concurrence intérieure afin de stimuler la créativité et l'efficacité des acteurs économiques.
368. Accepter la notion de profit comme un moteur et un indicateur de l'activité économique.
369. Assurer la liberté d'initiative aux acteurs économiques en supprimant les carcans administratifs qui entravent leur action.
370. Réduire les dépenses publiques en centrant l'État sur ses fonctions régaliennes.
371. Diminuer les prélèvements obligatoires qui pénalisent les productions françaises, découragent l'embauche et réduisent la consommation.
372. Donner aux entreprises tous les leviers de leur gestion car elles sont mieux qualifiées que l'État pour prendre les décisions utiles à leur développement.

L'ATOUT TECHNOLOGIQUE

373. Fonder la croissance sur le développement technologique dans lequel la France excelle et qui constitue le meilleur atout de l'économie nationale.
374. Développer la recherche fondamentale en lui octroyant les crédits publics nécessaires.
375. Encourager la recherche au sein des entreprises en défiscalisant les crédits investis dans cette activité.
376. Orienter la recherche vers des objectifs stratégiques utiles à la prospérité et à la puissance nationale.
377. Libérer la recherche publique du carcan bureau-cratique en laissant les chercheurs plus libres de leurs initiatives dès lors qu'elles se situent dans le cadre des objectifs poursuivis.
378. Relever de grands défis technologiques susceptibles de provoquer un essor de l'économie tout entière, comme par exemple la fusion nucléaire contrôlée ou l'exploration humaine de Mars.

L'ENTREPRISE LIBÉRÉE

379. Réduire les charges des entreprises en ne leur imputant que les cotisations d'assurance, les autres contributions correspondant à des prestations de solidarité devant être financées par le budget de l'État.
380. Relever les seuils sociaux dans la réglementation des entreprises car ils freinent l'embauche en raison des contraintes nouvelles qu'ils imposent aux sociétés lorsque leurs effectifs franchissent ces seuils.
381. Assouplir la réglementation sur le temps de travail qui doit relever de la concertation encadrée par la durée légale hebdomadaire mais ne pas être soumise à une législation rigide.
382. Compenser les aménagements d'horaires par des variations de salaire selon des procédures contractuelles ne s'appliquant qu'aux employés volontaires.
383. Rendre les marchés financiers plus attractifs pour inciter les Français à investir davantage dans les entreprises.
384. Favoriser la création de sociétés de capital risque afin que les créateurs d'entreprises puissent s'appuyer sur des investisseurs capables de leur donner une chance.
385. Encourager le capitalisme populaire susceptible d'apporter aux PME une nouvelle source de financement.
386. Protéger les PME contre les grands groupes afin d'éviter que ces derniers n'abusent du rapport de force pour les pressurer et les acculer à la faillite.
387. Combattre le travail clandestin pour mettre un terme à l'économie souterraine qui met en danger les entreprises saines et légales.

L'ÉCONOMIE NATIONALE

388. Créer un statut d'entreprise privée nationale dont les actionnaires ne pourront être que majoritairement français afin de pouvoir maintenir certaines activités sous la souveraineté française.
389. Dénoncer le dumping social, humanitaire et éco-logique de certains pays qui, en faisant fabriquer à bas prix leurs produits sans respect des règles sociales, parfois en exploitant des enfants et en polluant sans vergogne, créent une concurrence sauvage et illégitime.
390. Réguler les échanges internationaux afin de protéger les marchés français et européen de la concurrence sauvage.
391. Établir des écluses douanières à nos frontières pour assurer la poursuite des échanges commerciaux sans avoir à subir les effets pervers d'une concurrence déloyale.
392. Instaurer une taxe exceptionnelle sur les importations extra-européennes afin de mettre en œuvre les écluses douanières aux portes de la France en attendant de les installer aux frontières extérieures de l'Europe.
393. Adopter une législation contre la concurrence étrangère déloyale comparable à celle utilisée par les États-Unis sous l'appellation de "section 301".
394. Remettre en cause les accords de libre-échange conclus par l'Union européenne et incompatibles avec le principe de la préférence européenne.
395. Sortir de la zone euro pour rétablir le franc comme monnaie nationale.
396. Accepter le principe d'une monnaie européenne commune et non unique, respectant l'indépendance du franc mais susceptible de concurrencer le dollar comme instrument de réserve et de paiement international.
397. Doter notre pays d'une politique monétaire indépendante au service de l'économie nationale et de l'emploi des Français.

L'OFFENSIVE ECONOMIQUE

398. Mettre en place dans chaque secteur économique un comité stratégique chargé de coordonner les entreprises et les différents services de l'État en vue de mener des actions économiques offensives au bénéfice de notre pays.
399. Organiser la reconquête du marché intérieur français et européen par l'application du principe de préférence et par l'amélioration de la compétitivité de nos entreprises.
400. Assurer l'expansion économique française à l'étranger en s'appuyant sur l'innovation technologique de la France, sur la compétitivité de ses entreprises et sur l'esprit de conquête de ses dirigeants.
401. Développer une stratégie nationale et européenne de regroupement des entreprises afin d'asseoir la puissance économique de notre pays et du Vieux Continent et d'éviter que nos sociétés ne viennent renforcer des pôles étrangers.
402. Lancer un programme de grands travaux prévoyant notamment l'enfouissement de tous les câbles Telecom et EDF (basse et moyenne tension) et la modernisation de la voirie des villes et villages.



   La France à l'endroit
   Le Chagrin et l'espérance
   La Nouvelle Europe
   La Troisième voie
   L'Alternative Nationale
   La Flamme

   www.Bruno-Megret.com > Ecrits > Ouvrages Remonter en haut de page