Accueil   Réflexions d'actu   Lu, vu, entendu   Côté Privé   Côté public   Tout savoir   Écrits 
     
A la une
 Qui est Bruno Mégret
 Son parcours politique
 Ses options de A à Z
 Son autobiographie
 Ses ouvrages
 Découvrez le site du MNR

  Contacter Bruno Mégret

Troisième partie : Pour l'avenir du peuple français

République (mesures n° 331 à 366)

 Valeurs (n° 1 à 18)
 Culture (n° 19 à 43)
 Ecole (n° 44 à 86)
 Environnement (n° 87 à 132)
 Immigration (n° 133 à 172)
 Diplomatie (n° 173 à 194)
 Europe (n° 195 à 218)
 Défense (n° 219 à 241)
 Sécurité (n° 242 à 272)
 Justice (n° 273 à 298)
 Etat (n° 299 à 312)
 Provinces (n° 313 à 330)
 République (n° 331 à 366)
 Economie (n° 367 à 402)
 Fiscalité (n° 403 à 422)
 Agriculture (n° 423 à 454)
 Emploi (n° 455 à 473)
 Fraternité (n° 474 à 497)
 Protection sociale (n° 498 à 517)
 Santé (n° 518 à 541)
 Famille (n° 542 à 562)

REPUBLIQUE

LA LIBERTÉ DU PEUPLE

331. Défendre la souveraineté française, expression majeure des libertés du peuple.
332. Établir la primauté du droit français sur le droit international de façon que nos compatriotes ne soient soumis qu'aux seules lois votées par leurs représentants.
333. Offrir la possibilité de soulever l'inconstitution-nalité de textes relevant des traités internationaux afin de garantir totalement la souveraineté des citoyens français.
334. Inscrire explicitement le principe de la préférence nationale dans la constitution afin d'asseoir sans conteste la légitimité de cette notion essentielle à la pérennité de la nation.
335. Rendre aux nationaux le monopole du droit de vote afin que les Français gardent l'entière maîtrise des décisions qui les concernent tant au niveau local que national.
336. Élargir le champ d'application du référendum de façon que le peuple puisse se prononcer directement sur toutes les questions qui l'intéressent, telles l'immigration ou la peine de mort.
337. Instituer le référendum d'initiative populaire qui permet aux Français de provoquer, par une pétition, l'organisation d'un référendum sur une question de leur choix.
338. Centrer le Conseil constitutionnel sur ses missions premières en lui retirant le rôle de tribunal idéologique qu'il s'est octroyé par la censure systématique des lois votées par le Parlement. Dans tous les cas, le dernier mot doit revenir au peuple ou à ses représentants.
339. Donner sa pleine souveraineté au Parlement de façon que les représentants élus du peuple détiennent une réelle maîtrise de la législation applicable en France.
340. Instaurer le scrutin proportionnel pour éviter que des catégories entières de la population ne soient privées de représentation dans les assemblées politiques.
341. Rompre avec la pratique des commissions de "sages" issues des groupes de pression et totalement dépourvues de légitimité démocratique.
342. Rédiger un statut de l'élu local destiné à lui garantir les moyens et la protection nécessaires à l'accomplissement de sa tâche.

LES LIBERTÉS PUBLIQUES

343. Assurer la liberté d'opinion en abrogeant les lois Pleven et Gayssot qui, sous couvert d'un prétendu antiracisme, censurent les opinions politiquement non correctes.
344. Supprimer les pouvoirs exorbitants des lobbies anti-identitaires en leur retirant le droit d'ester en justice et en réservant les crédits publics aux seules associations politiquement et idéologiquement non engagées.
345. Instituer une haute juridiction de régulation des médias pour opposer au pouvoir médiatique un contrepoids et des règles de fonctionnement strictes garantissant les libertés fondamentales.
346. Élaborer un code de déontologie de la profession de journaliste comme il en existe pour les autres professions participant au fonctionnement des institutions, tels les avocats.
347. Renforcer les droits des personnes face au pouvoir médiatique pour les prémunir contre les abus de la presse, de la radio et de la télévision.
348. Rendre effective la liberté du travail en faisant respecter les lois en vigueur au bénéfice des employés non grévistes.
349. Garantir la liberté d'accès aux services publics en imposant aux salariés de déclarer à l'avance leur intention de faire grève afin de permettre à la direction d'organiser avec les non grévistes le service minimum indispensable.

LES LIBERTÉS CIVILES

350. Établir des chartes des libertés garantissant les droits des Français dans leur vie quotidienne.
351. Permettre le libre choix de l'école par les parents car l'éducation est de la responsabilité des familles.
352. Réduire les réglementations qui étouffent les acti-vités sportives et introduisent les tracasseries administratives là où elles n'ont pas leur place.
353. Renforcer la liberté pour les organisations de jeunesse car un contrôle exagéré de l'État en ce domaine relève d'une démarche totalitaire.
354. Assurer une plus grande liberté en matière de loisirs en garantissant notamment le libre accès à la nature dans le respect de celle-ci.
355. Mettre fin au harcèlement de l'État contre les automobilistes dès lors qu'il ne s'agit pas des actions - celles-là légitimes - contre les chauffards.
356. Accorder un droit d'exercice aux médecines naturelles par la mise en place d'un système d'évaluation et de diplômes.
357. Renforcer le secret de la correspondance en étendant la législation au développement du courrier électronique.
358. Maintenir la liberté de détention des armes de façon que les délinquants et criminels ne soient pas les seuls à en posséder.
359. Libéraliser la détention d'armes de défense pour permettre aux honnêtes citoyens d'assurer leur propre protection.
360. Garantir la liberté de chasse et de pêche qui correspond à une grande tradition populaire héritée de l'abolition des privilèges.
361. Respecter les coutumes et droits traditionnels en abolissant les réglementations qui les font disparaître.

LES LIBERTÉS PROFESSIONNELLES

362. Réduire la réglementation des métiers car l'évolution d'une profession ne doit pas être bloquée par un carcan réglementaire trop strict.
363. Dynamiser les corps intermédiaires tels que les coopératives, mutuelles, chambres et ordres professionnels, qui permettent aux citoyens de prendre toute leur part dans la vie de la nation et d'être moins isolés face à l'État.
364. Assurer la liberté syndicale de façon que les salariés puissent créer librement des syndicats correspondant à leurs aspirations.
365. Ouvrir les élections professionnelles à toutes les candidatures en mettant fin au monopole syndical qui entrave la liberté des salariés.
366. Fonder la représentativité des syndicats sur des critères objectifs, comme par exemple les résultats aux élections professionnelles.



   La France à l'endroit
   Le Chagrin et l'espérance
   La Nouvelle Europe
   La Troisième voie
   L'Alternative Nationale
   La Flamme

   www.Bruno-Megret.com > Ecrits > Ouvrages Remonter en haut de page